la quintessence des saints

 

Prière qui rassemble les points cruciaux des instructions orales par S.S Lama Dudjom rinpotché

 


*

Sauveur universel, unique protecteur de la doctrine infaillible, très précieux et bienveillant guru-racine, soutenez-nous de votre compassion, nous qui oublions la mort et faisons des provisions pour cette vie, gaspillant libertés et conditions favorables.

*

La vie humaine,ce geste rapide semblable à un rêve,

si elle est heureuse,celà va bien,si elle est malheureuse celà va bien.

Sans se soucier de la joie et de la souffrance,

Puissions-nous pratiquer sincèrement le Dharma-suprême.

*

Cette vie de l'homme:une lampe à beurre exposée au vent!

Si elle est longue celà va bien,si elle est brève celà va bien.

Sans serrer davantage la prise de l'égo,

Puissions-nous pratiquer sincèrement le Dharma-suprême

*

Toutes ces actions,semblables à un leurre illusoire,

si elles aboutissent,celà va bien,si elles n'aboutissent pas celà va bien aussi.

Rejetant la mondanité comme du foin

Puissions-nous pratiquer sincèrement le Dharma-suprême.

*

Cet entourage,une volée d'oiseaux au sommet d'un arbre,

s'il est réuni,celà va bien,s'il est dispersé,celà va bien.

Sans entourer nôtre tête de la longe qui pends au bout de nôtre propre nez,

Puissions-nous pratiquer sincèrement le Dharma-suprême.

*

Ce corps illusoire semblable à une ruine centenaire,

s'il est florissant celà va bien,s'il est décrépit,celà va bien.

Sans se préoccuper du vêtement de la nourriture et de la médecine,

Puissions-nous pratiquer sincèrement le Dharma-suprême.

Cet attirail de religieux,semblable à des jouets de gamin,

si on le détient,celà va bien,si on le perds,celà va bien.

Sans nous mystifier nous-même par des quantités de diversions,

Puissions-nous pratiquer sincèrement le Dharma-suprême.

*

Ces dieux et ces démons semblables à des réflexions dans un miroir,

s'ils apportent du bon,celà va bien,s'ils causent du tort,celà va bien.

Sans prendre pour amis ou pour ennemis nos propres fantasmes,

Puissions-nous pratiquer sincèrement le Dharma-suprême.

*

Les propos trompeurs semblables à un écho sans suite,

si on les écoute celà va bien,si on ne les écoute pas,celà va bien aussi.

Prenant à témoin les trois joyaux et nôtre conscience,

Puissions-nous pratiquer sincèrement le Dharma-suprême.

*

Ce qui au temps du besoin est inutile,comme la ramure d'un cerf,

si on le connaît celà va bien, si on ne le connaît pas, celà va bien.

Sans placer nôtre foi dans les diverses sciences,

Puissions-nous pratiquer sincèrement le Dharma-suprême.

*

Ces biens religieux qui sont comme un poison violent,

s'ils arrivent,celà va bien,s'ils n'arrivent pas,celà va bien aussi.

Sans consacrer nôtre vie aux acquis malhonnêtes,

Puissions-nous pratiquer sincèrement le Dharma-suprême.

*

Cette grandeur grandeur semblable à une crotte de chien habillée de brocarts,

si on l'obtient, celà va bien,si on ne l'obtient pas, celà va bien.

Reniflant la pourriture de nôtre propre tête,

Puissions-nous pratiquer sincèrement le Dharma-suprême.

Ces associations semblables à des rencontres sr la place du marché

si elles sont harmonieuses celà va bien,si elles sont houleuses celà va bien.

Tranchant du fond du coeur la corde des attachements passionnés,

Puissions-nous pratiquer sincèrement le Dharma-suprême.

*

Ces biens matériels semblables à un trésor trouvé en rêve,

si on les possède,celà va bien,si on ne les possède pas,celà va bien.

Sans tourner la tête d'autrui par des flatterires intéressées,

Puissions-nous pratiquer sincèrement le Dharma-suprême.

*

Le rang qui fait penser à un oisillion perché à la cîme d'un arbre,

s'il est élevé,celà va bien,s'il est bas,celà va bien.

Sans nous préoccuper de ce qui cause nôtre propre souffrance,

Puissions-nous pratiquer sincèrement le Dharma-suprême.

*

Les mantras destinés à nuire, qui sont comme des armes,

s'ils agissent celà va bien,s'ils n'agissent pas celà va bien.

Sans acheter nous-même le sabre qui tranchera nôter vie,

Puissions-nous pratiquer sincèrement le Dharma-suprême.

*

Les récitations des six lettres semblables à celles d'un perroquet,

si on les a égrenées,celà va bien,si on ne les a pas égrenées celà va bien aussi.

Sans compter toutes ces accumulations de pratiques variées,

Puissions-nous pratiquer sincèrement le Dharma-suprême.

*

Ces discours religieux qui font penser à un torrent de montagne,

si on y est expert,celà va bien,si on y est inexpert,celà va bien.

Sans soulever vainement l'écume de la colère,

Puissions-nous pratiquer sincèrement le Dharma-suprême.

Cette vivacité d'esprit semblable au groin d'un cochon,

si elle est acérée,celà va bien,si elle est émoussée,celà va bien aussi.

Ne prenant pas pour le dharma cette faconde religieuse,

Puissions-nous pratiquer sincèrement le Dharma-suprême.

*

Ces expériences de yogi semblables à un torrent d'été,

si elles se gonflent,celà va bien,si elles se tarissent,celà va bien.

Sans faire l'enfant qui court après un arc-en-ciel,

Puissions-nous pratiquer sincèrement le Dharma-suprême.

*

Ces pures visions semblables aux orages de montagne,

si elles se forment,celà va bien,si elles ne se forment pas celà va bien.

Sans accorder crédit à toutes ces expériences trompeuses,

Puissions-nous pratiquer sincèrement le Dharma-suprême.

*

Ces libertés et conditions favorables qui sont comme la gemme des souhaits,

si on ne les obtiens pas,il n'y a pas moyen de pratiquer le dharma.

Alors que nous les avons en main,sans les laisser se gâter,

Puissions-nous pratiquer sincèrement le Dharma-suprême.

*

Le Gourou glorieux,lumière de la voie de liberation,

si on ne le rencontre pas,il n'y a pas moyen de réaliser la nature de toutes choses.

Lorsque nous connaissons le chemin,sans sauter dans le précipice,

Puissions-nous pratiquer sincèrement le Dharma-suprême.

*

Le Saint-Dharma,pareil au remède qui dissipe la mal,

si on ne l'a pas entendu il n'y a pas moyen de distinguer ce qu'il convient de rejeter ou d'adopter.

Lorsque nous savons reconnaître le bénéfique et le nuisible,sans avaler le poison,

Puissions-nous pratiquer sincèrement le Dharma-suprême.

Cette alternance de joies et de souffrances qui ressemble à l'alternance des saisons,

si on ne la voit pas,il n'y a pas moyen d'être dégouté du samsara.

Etant arrivé à une claire conclusion concernant ce samsara,

Puissions-nous pratiquer sincèrement le Dharma-suprême.

*

Ce samsara au fond duquel nous sommes comme une pierre dans l'eau,

si nous n'y faisons rien maintenant,plus tard nous ne nous en débarasseront plus.

Saissisant la corde pendante des trois joyaux compassionnés,

Puissions-nous pratiquer sincèrement le Dharma-suprême.

*

Ces attributs de la liberation semblables à ceux d'un continent de joyaux,

si on les ignore,il n'y a pas de moyen de développer détermination et persévérance.

Reconnaissant les avantages inaltérables de la victoire,

Puissions-nous pratiquer sincèrement le Dharma-suprême.

*

Les vies des êtres totalement libérés,pareils à la quintessence de l'ambroisie,

si on ne vient pas à les connaître,il n'est pas de moyen de croire.

Au temps où nous avons compris où se trouvent victoire et défaite,

sans acheter nôtre propre souffrance,

Puissions-nous pratiquer sincèrement le Dharma-suprême.

*

Cette Bodhicitta semblable à une terre fertile,

si on ne la cultive pas,il n'y a pas moyen d'obtenir l'état de Boudha.

Sans entretenir de l'indifférence envers l'accomplissement de la grande cause,

Puissions-nous pratiquer sincèrement le Dharma-suprême.

*

Cette pensée qui est comme un singe agité,

si on ne la dresse pas,il n'y a pas moyen pour dissiper les obscurcissements.

Sans se livrer à toutes sortes de folles fantaisies,

Puissions-nous pratiquer sincèrement le Dharma-suprême.

Cet attachement à l'égo qui est comme une ombre inséparable,

si on ne le rejette pas,il n'y a pas de moyen de rejoindre la terre de félicité.

Sans nous lier d'amitié avec cet ennemi,

Puissions-nous pratiquer sincèrement le Dharma-suprême.

*

Ces cinq poisons pareils à des charbons ardents sous la cendre,

si on ne les éteint pas,il n'est pas possible de demeurer en la nature de l'esprit en soi.

Sans élever en nôtre sein des serpents venimeux,

Puissions-nous pratiquer sincèrement le Dharma-suprême.

*

Notre caractère semblable au cuir raide d'une outre à beurre,

si on ne l'assouplit pas,le Dharma et notre esprit ne pourrons pas se mêler.

Sans laisser notre propre enfant faire tous ses caprices,

Puissions-nous pratiquer sincèrement le Dharma-suprême.

*

Ces tendances invétérées et mauvaises habitudes qui sont comme le cours d'une rivière,

si on ne les arrête pas on ne se séparera pas de l'action profane.

Sans mettre des armes dans les mains de l'ennemi,

Puissions-nous pratiquer sincèrement le Dharma-suprême.

*

Cette distraction-agitation semblable aux rides perpétuelles à la surface de l'eau,

si on ne s'en défait pas,il n'y a pas moyen de devenir ferme.

Au moment où nous sommes libres de notre choix,sans nous consacrer au Samsara,

Puissions-nous pratiquer sincèrement le Dharma-suprême.

*

La bénédiction du Guru,semblable au réchauffement de la terre et des eaux au printemps,

si on ne la reçoit pas,il n'y a pas moyen de reconnaître la Nature-véritable.

Au moment de s'engager sur le court chemin,sans emprunter le grand détour,

Puissions-nous pratiquer sincèrement le Dharma-suprême.

Ce lieu solitaire semblable à une prairie médicinale en été,

si on ne s'y tiens pas,il n'y a pas de moyen de faire croître les qualités.

Au temps où l'on reste en montagne,sans aller rôder dans les noirs villages,

Puissions-nous pratiquer sincèrement le Dharma-suprême.

*

Ce désir de confort semblable au démon de misère logé dans le foyer,

si on ne s'en sépare pas,la soif douloureuse des besoins ne s'éteindra pas.

Sans faire comme à un dieu des offrandes au démon qui nous mine,

Puissions-nous pratiquer sincèrement le Dharma-suprême.P

*

Cette conscience en alerte,semblable au portail d'un chateau-fort,

si elle est entrebaillée,les allées et venues de l'erreur ne cesseront pas.

A la venue du voleur , ne laissant pas le loquet ballant,

Puissions-nous pratiquer sincèrement le Dharma-suprême.

*

Cette nature semblable au ciel inaltérable,

si on ne la réalise pas, les fondations de la vue juste ne serons pas posées.

Sans nous mettre à nous -même les fers aux pieds,

Puissions-nous pratiquer sincèrement le Dharma-suprême.

*

Cet éveil semblable à un cristal immaculé,

si on ne le voit pas,on ne pourra pas goûter les effets de la méditation.

Ayant cet ami inséparable,sans en chercher d'autre,

Puissions-nous pratiquer sincèrement le Dharma-suprême.

*

Cette perception ordinaire semblable à un vieil ami,

si son visage ne nous est pas familier,tout ce que nous ferons ne sera qu'un dharma trompeur.

Sans faire celui qui les yeux fermés cherche à tâtons.

Puissions-nous pratiquer sincèrement le Dharma-suprême.

En bref,si on ne laisse pas là les activités de cette vie,

plus tard il ne sera guère possible de pratiquer le Dharma.

Ayant résolu de faire notre bien véritable,

Puisse quoique nous fassions se transformer en suprême-Dharma.

*

Vues contradictoires envers les instructions du Lama selon le Dharma;

amertume envers la divinité lorsque le mauvais karma se fait jour;

délaissement de notre saddhana lorsque se montrent les circonstances adverses

pour tout ce genre de choses,

Puisse aucun obstacle ne surgir à l'approche de l'accomplissement.

*

Toutes ces activités quelles qu'elles soient n'ont pas plus de sens que de faire le tour d'un désert,

tous ces projets et efforts sont la cause-même du raidissement de notre caractère,

toutes ces cogitations ne font que rajouter un surplus à notre égaremment,

cet attachement au dharma de l'homme ordinaire ne fait que nous lier nous-même.

Toutes ces actions n'ont pas un seul but,ces cogitations une seule cible.

Puisse qu'il n'y a pas de temps pour réaliser tous ces besoins,rejetant toute action,

Puissions-nous être capables de méditer sur les instructions orales.

*

Si nous pensons à agir,prenons à témoin les paroles des Victorieux et mêlons le Dharma

à nos manières.

Si nous pensons à l'accomplissement,prenons exemple sur la vie des saints du passé.

Vous autres les mauvais penchants,faudrait-il vous traiter différement?

Gardant une humble position,savoir être content,c'est avoir un trésor.

*

Libres des liens des huits dharmas mondains,perséverants aves détermination vers l'accomplissement,ayant reçu les bénédictions du précieux Guru,notre compréhension

devenant égale au ciel,

Puissions-nous être les héritier du royaume de Samanthabhadra.

*

Jigdral Yesché Dordjé(Dudjom rinpotché)

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 
Powered by WebRing.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site